L’exploitation

photo

Une propriété de taille raisonnable...

Superficie de l'exploitation : 15 ha dont 12 de vignes.
Densité : 5 500 pieds/ha.
Age moyen du vignoble : 55 ans.
Sol et sous-sol : argilo-calcaire sur table calcaire.
Encépagement : Merlot 70%, Cabernet Franc 30%.

Une situation idéale à Montagne Saint Emilion...

Le « Château Beauséjour » est situé sur la rive droite de la Dordogne, au sommet du coteau de Montagne Saint Émilion à 4 km de Saint Émilion.

Cette propriété est une véritable référence de l'appellation à la fois par l'allure prestigieuse des bâtiments (château et chai) et l'exceptionnelle situation du vignoble qui s'étend du pied de l'église Saint Martin (romane du 11ème siècle, au coeur du village de Montagne), jusqu'aux pieds des 5 moulins de Calon (dont 2 sont déjà parfaitement restaurés et ... fonctionnels).

Un terroir remarquable...

photoLes différentes parcelles ont pour noms Paradis, Clos de l'Eglise, Clos 1901, Moulin, Caillou... et ont toutes la particularité d'être situées au sommet de Montagne. Elles sont constituées d'un sol argilo-calcaire de 20 à 50 cm de profondeur, posé sur une table calcaire fissurée (le sous-sol est truffé de carrières ayant servi à bâtir Bordeaux & Libourne aux siècles précédents) qui redistribue l'eau (goutte à goutte!) à la vigne lors de la période estivale.

Les parcelles sont en légère pente, orientées vers le sud et vers le sud-ouest, assurant un drainage naturel et un ensoleillement plus que propice à la vigne. Toute la zone est largement ventilée (les multiples moulins à vent sont là pour en témoigner...) ce qui assure à la vigne un environnement très sain, qui réduit fortement la présence de maladies et permet de vendanger le raisin à parfaite maturité.

De très vieilles vignes...

L'âge élevé du vignoble (certaines parcelles ont été plantées en 1901, 1902, 1934, 1946 !) et ce magnifique terroir argilo-calcaire donnent un vin typé, de grande garde, magnifiquement mis en valeur par le travail exécuté en fonction des conseils de Stéphane Derenoncourt à partir du millésime 2005.

Issu de ce terroir remarquable, Château Beauséjour fait désormais partie des plus grands vins de Bordeaux.

Le terroir

Dans la 7ème édition de l'ouvrage "BORDEAUX ET SES VINS" datée de 1898, Edouard FERET décrit la propriété comme suit :

"Le vignoble est situé sur les coteaux argilo-calcaires les plus élevés du pays. Il est complanté avec nos plus fins cépages greffés sur américains et produit l'un des vins les plus distingués et corsés de la commune."

photoAujourd'hui, le vignoble représente une superficie de 12 hectares partagée entre les cépages Merlot (pour 70%) et Cabernet Franc (pour 30%). Les très vieilles vignes sont choyées et sont conservées coûte que coûte, ainsi que leur matériel végétal (des variétés aujourd'hui disparues...) que l'on multiplie à la propriété et avec l'aide de pépiniéristes passionnés afin de conserver sur nos parcelles cette vigne qui s'y plaît tant, pour certaines depuis plus de 100 ans.

La taille de la vigne est en double Guyot et le nombre de bourgeons est limité afin de réduire le rendement.
Les grappes de raisins, de ce fait, sont très bien réparties le long des rangs sans être jointives, ce qui améliore la maturation et empêche le développement de bon nombre de maladies.

photoLes vignes sont situées en haut du coteau, versant Sud-Sud-Ouest, au pied du clocher de l'église de Montagne et jusqu'aux Moulins de Calon. Elles bénéficient d'un très beau sous-sol calcaire et d'une fine couche de sol argilo-calcaire. Un terroir chaud propice à la maturité du Merlot.

Le terroir exceptionnel et les faibles rendements nous permettent, à Château Beauséjour, de pratiquer l'agriculture raisonnée. C'est-à-dire que la méthode culturale et la conduite de la vigne visent à limiter au maximum l'emploi de produits chimiques. Ceux-ci ne sont utilisés que lorsqu'aucune solution naturelle n'est possible.

Les hommes

photoLes propriétaires : Pierre BERNAULT et ses enfants,

Ingénieur en informatique, Pierre a travaillé respectivement au CEA puis chez Microsoft. Enthousiasme pour le monde du vin, ils suit les cours de viticulture et d'œnologie du CFPPA de Beaune en Bourgogne, et décide de se lancer dans l'aventure en concrétisant son rêve. En 2004, ils fait l'acquisition du Château Beauséjour et s'y installe avec sa famille. Son but : redonner au vignoble de Beauséjour, situé sur le plus beau terroir de l'appellation Montagne Saint Emilion, ses lettres de noblesse et y produire un des plus grands vins de la région.

photoLe conseiller : Stéphane DERENONCOURT,

est aujourd'hui un des plus éminents conseils du monde du vin. Son site: http://www.vigneronsconsultants.com/

Quand Stéphane est venu, pour la première fois, arpenter les vignes de Château Beauséjour afin de les "sentir" et d'en évaluer le potentiel, il a été immédiatement séduit par le caractère exceptionnel du terroir et par les nombreuses vignes de plus de 100 ans, en parfait état. Il n'était pas encore parti des vignes lorsqu'il donnait son accord à Pierre Bernault pour devenir le conseil de Château Beauséjour ! Leur première récolte commune, le millésime 2005, montre bien que de ce terroir exceptionnel peut naître un vin exceptionnel !

Stéphane qui connaît par coeur la propriété, intervient très régulièrement à Beauséjour et notamment à tous les moments clé du cycle viti-vinicole.

L’histoire

Château Beauséjour a été construit en 1851 à la place de bâtiments existants. Les propriétaires de l'époque possédaient plusieurs domaines viticoles en bordelais et étaient aussi d'importants négociant en vins. Le grand chai servait alors au stockage et au vieillissement des crus les plus prestigieux de la région de Saint Émilion et de Pomerol (Cheval Blanc, Petrus, Beau-Séjour, Nénin, La Conseillante, ... et Château Beauséjour !)
Le domaine a été acquis en 1994 par un groupe d'investisseurs passionnés de vins. Durant cette période, un négociant bordelais en a assuré la gestion ainsi que la commercialisation des vins.

Depuis décembre 2004, Château Beauséjour appartient à Pierre BERNAULT, lui-même issu d'une famille de vignerons, propriétaires et exploitant leurs vignes depuis 1850. Dès le rachat de Beauséjour par Pierre Bernault, Stéphane Derenoncourt et son équipe sont intervenus pour guider les nouveaux propriétaires dans la remise en état de la vigne et du sol ainsi que dans le suivi rigoureux de toutes les opérations de vinification et d'élevage.

L'effet de cette excellente coopération ne s'est pas fait attendre puisque le premier millésime commun Bernault/Derenoncourt, le 2005, a été salué par la presse et les dégustateurs (voir la revue de presse) et a été classé dans les 100 meilleurs vins de Bordeaux par Gavin Quinney (voir son site Web)